Ce que l’on vous fait croire :
Pouvoir réaliser l’immatriculation de votre entreprise individuelle (dont auto-entrepreneur).  Vous faire croire que vous êtes sur un site officiel qui est le passage obligé pour votre création.



Ce qui est réellement proposé :
Une prestation payante d’assistance à l’inscription, on vous propose de vous inscrire pour une somme d’argent en faisant croire que tout cela est officiel. Certains proposent même de vous envoyer un kit de déclaration sur CD complétement factice. On vous propose parfois conjointement une prestation d’accompagnement après inscription.

www.declarer-auto-entrepreneur.fr

www.statuts-auto-entrepreneur.org (en maintenance depuis plusieurs années, tiens, tiens…)

www.declaration-auto-entrepreneur.com (le fameux site qui n’existe plus aujourd’hui…heureusement et donc lien non fonctionnel !)

www.auto-entrepreneur-declaration.com est quant à lui plus explicite sur le fait qu’il propose des prestations et mentionne sur sa page d’accueil des liens vers les sites officiels.
Ce site bénéficie, par ailleurs, d'un partenariat avec la FEDAE. Il est important de noter tout de même que ce site n'est pas le site officiel de création pour un auto-entrepreneur et qu'il propose des prestations non obligatoires.

 

Le conseil KINNOVA : 

La création d’une d’entreprise se fait au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) dont dépend votre activité : Chambre de Commerce (commerçants), la Chambre de Métiers (artisans), l’URSAFF (profession libérales), La Chambre d’Agriculture (agriculteurs), Les Greffes du Tribunal de Commerce (agents commerciaux) ou encore le Centre des Impôt (Artistes-Auteurs). Si vous optez pour une inscription sur internet, vérifiez bien que vous êtes sur l’un des portails officiels et en cas de doute,  appelez votre CFE physique, votre comptable ou votre conseiller en création. Vérifier aussi la qualité de rédaction du site et les fautes d’orthographe qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille. La présence de Conditions Générales de Vente (CGV) en bas du site peuvent être un élément indiquant que vous n’êtes pas sur un site officiel (il n’y a pas de CGV sur un site officiel d’état !).

 

Pour aller plus loin, voici les coûts indicatifs de création d'une entreprise individuelle en 2012 (Source APCE) :


Entreprise commerciale
- Immatriculation au Registre du commerce et des sociétés (RCS) : 62,19 euros.
- Déclaration d'activité pour les micro-entrepreneurs dispensés d'immatriculation au RCS : gratuite.

 Entreprise artisanale
-  Immatriculation au Répertoire des métiers (RM) : en moyenne 185 euros (ce montant varie suivant les départements).
-  Immatriculation au Répertoire des métiers (RM) par des personnes relevant du régime micro-social (ex. auto-entrepreneurs) : gratuite.
-  Stage de préparation à l'installation : en moyenne 250 euros (dérogations possibles selon les diplômes et l'expérience professionnelle).


Note : Les artisans peuvent demander le remboursement des frais de stage, sous certaines conditions.
Note2 : Ce stage est facultatif pour les personnes déclarant leur activité sous le régime de l'auto-entrepreneur.
Note3 : les entreprises assujetties à la double immatriculation Registre du commerce et des sociétés/Répertoire des métiers cumulent les droits d'immatriculation visés ci-dessus, sauf exception.


Professions libérales
Inscription à l'Urssaf : gratuite.

Agents commerciaux
Immatriculation au Registre spécial des agents commerciaux : 26,53 euros.

Liste des CFE ou portails officiels :
www.cfe.urssaf.fr 
www.cfenet.cci.fr/
www.cfe-metiers.com
www.lautoentrepreneur.fr
www.net-entreprises.fr

 



J’ai une bonne nouvelle, vous venez sans doute d’économiser entre 69 et 500 € en lisant cette première partie des pièges à éviter quand on crée sa boîte !

Vous avez aimé cet article ? Vous avez des questions ? Vous avez été victime de ce genre d’arnaque ? N’hésitez pas à poster vos commentaires ci-dessous et à partager l’article.